Notre ambition et notre devoir : être à l’écoute de toutes les générations pour répondre aux mieux à vos attentes afin d’améliorer et faciliter votre quotidien.

Les préoccupations liées à l’isolement, aux besoins de lien, de communication  et de convivialité, ont été au cœur  de tous les échanges que nous avons eus entre habitants et acteurs locaux:

« … on se sent isolés, on ne connaît pas ses voisins et on ne sait pas comment faire pour se rencontrer et parler avec d’autres habitants. »

Depuis des années, les  moments de convivialité ouverts à tous initiés par la commune sont rares (hormis la cérémonie des vœux), les  célébrations rassemblant les  habitants comme le 14 juillet par exemple n’existent plus. Et ce vide dans l’animation de la commune a contribué au délitement du lien social. Ce délitement est  par ailleurs renforcé par la situation géographique de Pian séparé en deux (le haut et le bas Pian) et par l’absence d’espaces communs de rencontre.

La restauration du lien social est donc pour nous une priorité car il constitue à la fois un levier pour dynamiser la commune et un rempart au sentiment d’exclusion qui touche notamment les personnes les plus vulnérables. Nous voulons recréer du lien en visant trois objectifs essentiels :

Réactiver et dynamiser le CCAS (centre communal d’action sociale)

Il existe aujourd’hui à l’échelle de la Communauté de Communes Sud Gironde, un centre intercommunal d’actions sociales regroupant les services auprès des personnes en difficultés, des personnes âgées ou des personnes souffrant de handicap, les services liés à  la petite enfance (garderie, RAM dont un point d’accueil à Pian) ou de l’accueil de la jeunesse.

Toutefois, notre commune conserve l’obligation de réaliser une analyse régulière des besoins de la population de son territoire en matière d’action sociale et d’être garante de l’accès aux droits de tous. Or, en observant la répartition des services d’aide sociale sur le territoire de la CDC, peu de services et d’actions sont localisés sur la rive droite de la Garonne. Cette situation implique des déplacements et empêche certaines personnes d’en bénéficier.

Nous  proposons de rétablir les missions et actions du CCAS de Pian, dont l’action aujourd’hui, se résume au repas des anciens en début d’année. Nous voulons que le CCAS de notre commune  soit un acteur du développement social en assurant les missions :

  • d’information concernant les droits des citoyens et les services existants,
  • de prévention en allant  à la rencontre des personnes les plus fragiles : situations d’isolement  liées à la dépendance, au grand âge, à la maladie ou au handicap, à la précarité économique ou qui traversent des situations difficiles liées aux accidents de la vie. 
  • d’accompagnement des personnes dans la constitution des dossiers et la réalisation des démarches permettant d’avoir accès aux aides sociales auxquelles ils peuvent prétendre,
  • de soutien des aidants de plus en plus nombreux (toute personne qui accompagne au quotidien un proche souffrant d’une maladie chronique, ou dépendant) en proposant des rencontres avec le Clic ou le conseil départemental   pour les informer de leurs droits, en proposant un groupe de parole ou des réunions à thème.
  • d’organisateur d’actions d’animations ou de soutien en partenariat et en lien avec les institutions et acteurs locaux,

Créer un lieu ou espace collectif

Pour favoriser les rencontres entre habitants, entre générations et entre associations, nous proposons de créer un  lieu collectif.

Créer  un lieu pour QUI:

  • les associations,
  • les jeunes,
  • les seniors,
  • tous les habitants.

Créer  un lieu pour faire QUOI ?

  • pour favoriser l’émergence d’initiatives et de projets créatifs,
  • pour permettre aux associations locales de se réunir et d’organiser leurs animations dans de bonnes conditions,
  • pour permettre l’organisation d’ateliers divers (aide aux devoirs, transmission de savoirs, etc…),
  • pour animer des activités trans-générationnelles,
  • pour partager des moments de convivialité,
  • pour se retrouver entre jeunes.

Le Créer QUAND ?

Cette demande et cette attente étant très fortes notamment pour les associations, ce projet sera un  des premiers à mettre en œuvre dès 2020.

Le Créer OU et COMMENT ?

En cohérence avec ce que nous défendons, c’est à dire la participation et la concertation des habitants aux projets qui les concernent, nous proposons de constituer une commission avec les représentants des associations, des jeunes faisant partie du Conseil Municipal des Jeunes, des habitants volontaires pour construire le projet et définir le lieu et la forme.

Promouvoir les projets intergénérationnels

Notre volonté est de renforcer le lien social et la solidarité à travers tous les projets que nous proposons en créant du lien entre tous les Pianais(es) quel que soit leur âge, leur lieu d’habitation, leur condition. Vous avez été, déjà, plusieurs à exprimer votre volonté de participer à la construction de projets  intergénérationnels et à proposer des idées.

Nous proposons de mettre en place :

  • Une commission intergénérationnelle associant les élus référents,  les habitants volontaires, les représentants d’associations et /ou d’institutions, pour la proposition et construction de projets.
  • Une  cantine intergénérationnelle, ouverte aux habitants qui le souhaitent.

Cette idée de projet sera bien sûr soumise aux habitants via des questionnaires, la consultation des professionnels et des associations.

D’autres idées germeront sans doute. L’important est de favoriser et de permettre leur émergence mais aussi de les transformer en projets bien concrets grâce aux compétences de notre équipe en animation et conduites de projets, à sa connaissance du réseau territorial et institutionnel.