Heureuse et belle année 2020 aux pianaises et aux pianais!

Nouvelle année, nouveaux espoirs et nouveaux projets pour notre village portés par une nouvelle équipe!

Nous travaillons pour que notre village change et nous vous proposons pour ce vendredi, notre première publication de 2020 sur la thématique de la vie associative, l’histoire et la culture qui permettent de recréer du lien social.

Nous refusons le fatalisme qui consiste à dire que notre commune est devenue une cité « dortoir » et  qu’elle est sans  « âme », pour reprendre les mots d’une habitante lors de notre réunion publique du 13 novembre.

 Notre volonté est justement de redonner vie à notre village à travers son identité et son histoire vigneronne qui a façonné nos paysages.

Pour se faire, nous voulons promouvoir  la convivialité et la culture en nous appuyant sur  le tissu associatif local et environnant et toutes les richesses apportées par les habitants, anciens et nouveaux venant d’horizons différents.

Soutenir les associations, sources de vitalité et de convivialité

Notre commune recense 7 associations en 2019.

Ces associations et clubs sportifs sont vecteurs  d’activité et de lien social  sur la commune et aux alentours.  Ce sont les associations,  les clubs et tous les bénévoles, qui reflètent la vie dans la commune, apportent de la bonne humeur, de la joie, du bien-être aux habitants.

Ce sont des acteurs essentiels pour dynamiser la commune et la vie sociale à travers  le sport, la culture et les moments festifs  qui permettent aux habitants quel que soit leur âge et leur statut social de se réunir, de se rencontrer et de partager des moments de joie.

Il est évident pour nous que la municipalité a  un rôle à jouer dans l’élaboration des projets afin de développer cette dynamique qui contribue à créer du lien entre les habitants et entre les générations.

Nous nous engageons à soutenir les associations  par :

  • Une écoute et une meilleure communication avec les services communaux,
  • un soutien organisationnel, technique et logistique  pour l’organisation d’événements,
  • un soutien pour des supports de communication organisation d’événements (site internet, affichage),
  • un accès facilité et prioritaire à la salle des fêtes ou toute autre infrastructure pour l’animation des événements et manifestations,
  • Un soutien financier plus important pour des actions ponctuelles (APE, Comité des Fêtes) ou des projets de plus grande ampleur comme la fête du village qui doit devenir un temps fort de rassemblement des habitants  de la commune. Pour rappel, en 2018, le conseil municipal actuel a voté des subventions pour l’ensemble des 7 associations à hauteur de 2000 €.
  • Faciliter les échanges entre associations en organisant annuellement un Forum des Associations avec les autres communes de  CdC sur la rive droite de la Garonne.

Réaménager les espaces collectifs extérieurs, espaces de jeux et de rencontres

Nous bénéficions de deux magnifiques points de vue où bon nombre d’entre nous aime venir se promener. Ces deux espaces sont démunis de bancs ou de tables qui pourraient  permettre de se poser pour discuter, voir pique-niquer :

  • Finaliser l’aire  de jeux à côté de l’école avec des bancs et des tables pour en faire un lieu plus convivial,
  • Réhabiliter le terrain de boules existant pour permettre aux habitants de jouer
  • Travailler avec les communes partenaires pour l’amélioration et l’entretien des terrains de sport que ce soit le tennis ou le football.
  • Réfléchir à l’opportunité de créer avec nos voisins une structure intercommunale des sports.

 Développer les projets culturels

Nous mettrons en place une commission culture et vie associative  qui aura pour objectif d’engager une nouvelle dynamique culturelle en proposant des  actions culturelles variées (expositions, conférences, spectacles) en partenariat avec les associations locales, les établissements scolaires, les communes voisines, l’IDDAC, le département de la Gironde qui soutient la vie culturelle en milieu rural avec le festival « scènes d’été » par exemple.

Notre salle des fêtes par sa taille, son accessibilité à vocation à devenir un lieu culturel majeur de notre territoire. Il faut réfléchir avec les associations et les acteurs culturels locaux aux aménagements techniques nécessaires à ce devenir.

Notre projet de création d’un lieu collectif ouvert à tous (que nous avons présenté dans la dernière publication) doit avoir lui aussi un rôle de vecteur culturel.

 Réhabiliter l’image de notre territoire à travers son histoire

Notre commune ne possède pas de patrimoine architectural remarquable à mettre en valeur. Sa richesse est ailleurs, dans ses beaux paysages sculptés par des générations de femmes et d’hommes, ses cabanes  de vignes, son « parlé » gascon, son architecture rurale. Elle possède aussi une histoire qui se mêle étroitement à celle de Saint Macaire et de Bordeaux.

Nous voulons commencer par réhabiliter l’image de notre village à travers la réappropriation de son histoire : celle de ses origines, de l’histoire de son nom, de la construction de son identité, son accent, son tempérament, son parlé local, ses poètes, ses histoires et ses relations avec la commune de Saint Macaire.

Nous encouragerons et soutiendrons les projets qui, à la fois mettent en valeur l’histoire et la culture de Pian  et créent une dynamique de  rencontres comme des balades et circuits commentés par des raconteurs de pays bénévoles, des expositions, des échanges, des témoignages.  La commission culture et vie associative aura également pour mission de développer et soutenir les projets  contribuant à prendre soin et embellir le patrimoine bâti (les cabanes de vigne, les lavoirs, les vestiges de l’ancienne église romane).