Notre collectif « Agissons pour Pian » a la volonté de proposer aux habitants un écosystème viable et durable sur la commune.

Pour y parvenir, nous devons définir les besoins, des plus fondamentaux à ceux qui le sont moins en évaluant l’impact des actions mises en place.

Pour être le plus pertinent possible, il sera judicieux d’avoir une bonne concertation citoyenne, ce que nous prévoyons d’organiser dans le cadre de la démocratie participative. Ainsi, les changements nécessaires se feront progressivement et en accord avec une majorité de Pianais.

Nous vous avons déjà présenté plusieurs axes de travail dans nos publications hebdomadaires et lors des réunions publiques. Voici donc celui qui traite de la protection de l’environnement.

Construire un nouveau programme communal d’actions écologiques

Nous ne pourrons pas être exemplaires dans la démarche écologique sans organisation autour d’un programme exigeant, claire et précis. Il sera donc nécessaire de le rédiger de manière collaborative avec les habitants volontaires.

Ce programme servira de guide au travail des agents techniques communaux (interdiction des produits phytopharmaceutiques depuis janvier 2017, fauchage tardif, création de zones communales naturelles, jardins collectifs, etc.)

La gestion des déchets communaux mais aussi ceux des professionnels et des particuliers sera également discutée :

  • Nous pouvons envisager un dépôt des déchets verts sur le site de maraîchage pour du compostage. Ce compost pourra aussi recevoir les déchets biodégradables triés de la préparation des légumes (épluchures, etc.) et des repas de l’école ;
  • Nous mobiliserons le broyeur à végétaux de la CdC qui est mis à disposition des communes pour permettre aux habitants de faire broyer leurs déchets verts et de :
    • de récupérer le broyat pour un usage personnel ;
    • d’alimenter le compost du site de maraichage ;
    • de fournir du paillage pour les espaces verts de la commune;
  • La proposition de faire venir une benne pour les encombrants dans la commune est envisageable. Il faudra en déterminer le besoin, l’emplacement, la durée et la fréquence.
  • Comme nous l’ont signifié nombre de pianaises et pianais, l’offre actuelle de ramassage de déchets ménagers et les points de collecte du recyclable sont peut-être à optimiser. Nous porterons la voix des habitants au SICTOM afin d’améliorer le service.

Aide à la gestion du patrimoine viticole et de son impact sanitaire sur la population et sur la biodiversité

La politique agricole territoriale n’est pas du ressort de la municipalité. Cependant lorsque, comme Pian-sur-Garonne, l’économie principale de la commune est la viticulture, il est naturel de vouloir faciliter le vivre ensemble sans mettre à mal l’activité des viticulteurs.

Nous nous appuierons donc notamment sur la feuille de route « NéoTerra » (https://www.nouvelle-aquitaine.fr/grands-projets/neo-terra-feuille-route-transition-environnementale-climatique.html) de la région Nouvelle Aquitaine pour accompagner nos professionnels dans une transition douce vers une agriculture plus vertueuse.

A court terme cela passera par la plantation de haies entre les zones agricoles et les zones urbanisées. Nous créerons un partenariat avec l’association « arbres et paysages en gironde » (https://www.arbres-paysages.fr/) pour les professionnels comme pour les particuliers.

La commune doit aussi soutenir les viticulteurs de manière indirecte en développant l’attrait touristique (route des vins, marché de producteurs, etc.). Nous apprécions tous ce paysage de coteaux viticoles, donc préservons-le ensemble.

Création d’un projet de maraîchage et de production horticoles

En parallèle de fournir une alimentation locale et biologique à la cantine scolaire, ce projet pourra permettre d’alimenter les habitants qui le souhaitent (sous forme de paniers hebdomadaires par exemple) et le collège. Il peut également s’accompagner d’une production horticole nécessaire au fleurissement de la commune. Nous favoriserons l’installation de ruches pour assurer la pollinisation des fruits et légumes ainsi qu’une production de miel locale tout en pérennisant la sauvegarde des abeilles.

L’école pourra aussi s’en servir de support pédagogique.

Ce projet s’inscrit dans le défi prioritaire de l’Agenda 21 du département de la Gironde. https://www.gironde.fr/grands-projets/agenda-21-et-labom21labase

Exemplarité énergétique et faible impact environnemental du patrimoine communal

Un état des lieux doit être fait sur la consommation énergétique des infrastructures et des bâtiments municipaux.

Pour l’éclairage public, le remplacement des candélabres existants par la technologie LED sera poursuivi. Une étude sera également menée quant aux horaires d’éclairage et à un éventuel fonctionnement sur détection de présence et sur panneaux solaires individuels. Les nouvelles et potentielles futures extensions de la commune pas encore équipées devront entrer dans le cadre de cette étude.

A partir de 2020, la réglementation impose à tout projet de construction d’un bâtiment public d’être à énergie positive et à faible impact carbone. Les futurs projets pianais seront donc le plus exemplaires possible et pour cela des aides financières de l’ADEME, de la région Nouvelle Aquitaine et du Département de la Gironde sont disponibles. Suite à l’état des lieux, nous étudierons également la pertinence de rénover le patrimoine communale qui peut également bénéficier de ces aides.