Pian, son fleuve, ses coteaux, ses vignobles, ses vignerons…

Notre collectif « Agissons pour Pian » a bien conscience qu’il faudra prendre en considération rapidement, les relations entre professionnels du secteur viticole et habitants. Ce sujet est un sujet important, pas seulement à Pian mais à l’échelle nationale et pas seulement pour la viticulture mais pour le monde agricole dans sa globalité.

Tout le monde apprécie un bon verre de vin entre amis, mais qu’en est-il de la connaissance de sa fabrication et de la complexité de la gestion des vignes? Les enjeux environnementaux et les problèmes de voisinage entre viticulteurs et habitants (qu’ils soient néo ruraux ou installés de longue date) sont réels et ne doivent souffrir d’aucune concession. Dans un village où la viticulture est la première économie, il est important de concilier les besoins et les contraintes de chacun. Un des axes de notre programme étant d’améliorer le vivre ensemble, la question des produits phytosanitaires et l’application de l’arrêté du 27 décembre 2020  est  cruciale.

Plusieurs axes de travail s’offrent à nous. Nous vous les présentons ici.

Se réapproprier le patrimoine viticole de son village

Dans un premier temps, nous créerons une commission viticulture afin de se rencontrer et d’échanger sur les différentes problématiques et solutions à y apporter. Nous souhaitons également en accord avec ces mêmes viticulteurs, dynamiser l’œnotourisme :

  • une nouvelle « route des vins » locale pour permettre aux habitants et touristes de la région de se promener et de découvrir la commune et ses coteaux. La commune a la chance d’avoir des boucles locales de randonnées ainsi que le départ d’un circuit départemental de randonnées que nous souhaiterions valoriser;
  • des journées portes ouvertes qui permettront à la population de venir visiter les exploitations et mieux comprendre les contraintes et obligations des viticulteurs;
  • des réunions publiques pour favoriser les échanges,  répondre aux questions des habitants et éventuellement développer de nouvelles pratiques pour améliorer le vivre ensemble.
  • mettre en place un marché des producteurs afin de valoriser les vins de Pian sur Garonne, dans le cadre de la fête du village notamment.
  • organiser un trail vigneron

Toutes les propositions émanant des viticulteurs et des habitants seront bonnes à prendre si la motivation est là. La viticulture est une activité importante pour Pian, en terme d’activité économique puisqu’elle fait vivre de nombreuses familles mais aussi en terme d’entretien du paysage locale.

La viticulture fait partie de l’identité même de notre village.

Ce sont les viticulteurs qui entretiennent les coteaux et une bonne partie du territoire de la commune. Nous apprécions tous ce paysage de coteaux viticoles, donc préservons-le ensemble. Ils ont dessiné nos coteaux et l’histoire viticole de la commune est riche mais méconnue. En se réappropriant son histoire, on apprend à mieux se connaître.

Accompagner autant que possible

La politique agricole territoriale n’est pas du ressort de la commune. Cependant lorsque, comme Pian-sur-Garonne, l’économie principale de la commune est la viticulture, il est naturel de vouloir faciliter le vivre ensemble sans mettre à mal l’activité des viticulteurs.

Nous nous appuierons donc notamment sur la feuille de route « NéoTerra » (https://www.nouvelle-aquitaine.fr/grands-projets/neo-terra-feuille-route-transition-environnementale-climatique.html ) de la région Nouvelle Aquitaine et sur les travaux engagés pour le syndicat des grands vins de bordeaux (https://fgvb.fr/produits-phytopharmaceutiques) pour accompagner nos professionnels dans une transition douce vers une agriculture plus vertueuse.

A court terme, cela passera par la plantation de haies entre les zones agricoles et les zones urbanisées, ainsi que l’école et le collège. Nous créerons un partenariat avec l’association « arbres et paysages en gironde » (https://www.arbres-paysages.fr/) pour les professionnels comme pour les particuliers afin que l’ensemble des habitants bénéficie de cette initiative subventionnée par la Région Nouvelle Aquitaine, le Conseil Départemental de la Gironde et Bordeaux Métropole.

Nous souhaitons améliorer la communication et motiver la mise en place d’une campagne sms ou mailing avant la pulvérisation des vignobles. Ceci afin que chaque habitant proche de parcelles « à risque » soit tenue au courant et puisse prendre ses dispositions. Certains viticulteurs préviennent déjà (par SMS ou autre) leurs voisins avant les traitements. Ce sujet pourrait faire l’objet de réunions publiques organisées par la mairie pour que les habitants puissent comprendre les contraintes des viticulteurs et pour que les viticulteurs puissent entendre les souhaits des habitants. La transition vers une viticulture de bon voisinage est en cours mais elle nécessite un accompagnement fort des pouvoirs publics (état, etc.) et le soutien des populations (impact sur le prix, achats, etc.).

Des ententes locales peuvent être mise en place en toute intelligence, mais la municipalité n’a en aucun cas la main mise et l’autorité sur ce sujet. Elle peut en revanche être facilitatrice et favoriser un dialogue apaisé dans le cadre de son pouvoir de police.

L’urbanisme 

Le vignoble est en place depuis très longtemps à Pian et la proximité entre certaines habitations et les vignes est une conséquence de l’urbanisation de la commune depuis une vingtaine d’année.

Même si la compétence urbanisme dépendra à terme de la CdC, la mairie pourra s’assurer que les titulaires de futurs projets de construction soient à minima informés en cas d’installation à proximité des vignes voire que les futures installations se fassent à une distance suffisante des vignes.

Nous nous engageons à défendre la préservation des zones agricoles et ainsi préserver le patrimoine et l’identité de Pian.